jeudi 10 mars 2011

Trio amis-ennemis

J'ai lu un livre sur Poe sorti récemment, en février dernier, qui s'intitule Je vous apprendrai la peur, de Nikolaj Frobenius, aux éditions Actes Sud.
Un roman sur la vie de Poe, mélange de fiction et de réalité. Car certes, quelques éléments réels sont présents, mais le tout est très romancé et surtout il y a des ajouts, et parmi eux, l'un des ennemis cité en titre.
Le trio : Edgar Poe (personnage ayant existé :p )/Rufus W. Griswold (personnage ayant existé >( )/Samuel Reynolds (personnage fictif). Samuel, fils albinos d'une esclave au service de John Allan (tuteur de Poe). Le jeune Edgar se lie d'amitié avec lui et lui apprend à lire. Samuel est très reconnaissant, il voit Edgar comme son maître et est un grand admirateur de ses contes.
Quand Edgar s'enfuit de chez les Allan, il emmène Sam avec lui. Mais très vite s'aperçoit que Sam a des idées bizarres, en voulant faire devenir réalité les contes d'Edgar. Ce dernier l'abandonne.
Beaucoup plus tard, des meurtres atroces sont commis et qui ont de très grandes ressemblances avec les contes de Poe, comme "Bérénice" ou "Double assassinat dans la rue Morgue"...
Rufus Griswold contacte Poe a ce propos. Il voit Poe comme un démon qu'il faut remettre sur le droit chemin. Tantôt ami pour se rapprocher de lui et pouvoir, en ennemi qu'il est, mieux le combattre...


Plutôt bien écrit, même si le style est, je trouve, un peu froid--et pourtant cela traite de la psychologie propre des personnages, de leurs interrogations, de leur intimité--l'auteur a pris des largesses quant à la réalité, même mêlée de fiction, surtout en ce qui concerne les soi-disant abus d'alcool de Poe... La rumeur n'est pas prête de s'arrêter à ce que je vois :(

Le début est un peu dur à suivre avec tous ces retours en arrières, sortes de flash-back ; la suite est mieux structurée, entrecoupées de "lettres au maîtres" expliquant quelques ellipses.

Le gros point négatif, c'est que Griswold est presque présenté comme un gentil... et ça, chez moi, ça passe très mal...
Le point positif, c'est qu'Eureka y a une place particulière.
Eurêka, à lire absolument !

3 commentaires:

  1. passé le premier étonnement du chapeau trop grand qui flambe on peut songer à ouvrir le livre en effet !

    RépondreSupprimer
  2. Mab : Ta liste s'agrandit :D

    Mae : C'est dans le crâne de Samuel que ça doit cramer comme ça :p

    RépondreSupprimer