jeudi 20 octobre 2011

Tournicottis, boycottons !



Il y a plusieurs mois je vous avais parlé, ici et et encore de l'affaire Garcia/Rodwell, ce dernier, "ayant-droit" d'Hergé, ayant surtout la main-mise sur tout ce qui touche à Tintin, que ce soit un film... ou un hommage. Bob Garcia a fait publier plusieurs livres études sur et hommages à Hergé et à Tintin, avec des citations courtes (vignettes), ce qui est légal, et même avec des images libres de droit, mais rien n'y a fait, Moulinsart a abattu sur lui et la maison d'édition ses avocats les plus féroces...
Il a failli perdre sa maison.

Bref, le film de Spielberg dont je ne citerai même pas le titre va sortir bientôt, je ne donnerai même pas la date ; alors, rien que pour leur casser les bouts des doigts de pied, je vous incite vivement à ne pas aller le voir... D'autant plus que Moulinsart continue de faire trembler ceux qui pourrait éditer des hommages tintinesques, toujours avec des images libres de droit...
S'ils veulent tuer Tintin, c'est leur problème. De toute façon, pour moi, ce film en images de synthèse, ça ne ressemble pas à Tintin.


Par contre, Bob Garcia sort un livre Tintin, le rêve américain, bientôt disponible chez Promocom éditions :)



10 commentaires:

  1. hooo ma fille fait gaffe tu peux pas mettre tintin sur ton blog!! en Belgique c'est procès sur procès méme avec les journalistes qui citent Tintin! on a l'habitude loll regarde ...
    Le resto doit ôter ses "Tintin"

    Belga | 19 Octobre 2011 07h20

    Agrandir
    Diminuer
    Imprimer
    Réagir (1)

    La brasserie Faubourg Saint-Antoine, située à Schaerbeek, va devoir revoir sa décoration entièrement consacrée à Tintin. Son patron a reçu un courrier de la société Moulinsart, titulaire des droits d'exploitation de l'oeuvre de Hergé, qui parle de "contrefaçons", rapportent La Capitale et Le Soir Magazine.
    Depuis 20 ans, la salle du restaurant est décorée avec des objets et pastiches de Tintin. "Je totalise près de 200 pièces ici. Je les ai trouvées dans le commerce, dans des brocantes ou je les ai reçues en cadeau", explique Bob, patron de l'établissement. "Il n'y a rien d'irrespectueux, aucun personnage n'est jamais tourné en ridicule". Dans son recommandé du 23 août, la société Moulinsart estime toutefois que le patron de la brasserie utilise des éléments non-autorisés de l'oeuvre de Hergé. "Le courrier précise qu'ils avaient vu ça sur mon blog, alors que je n'en ai pas. Je n'ai même pas de site internet", réagit Bob. Des représentants de la société Moulinsart sont entre-temps venus dans le restaurant et ont inspecté les oeuvres exposées, collant sur celles qui pouvaient rester des gommettes. "Les autres, je suppose que je devais les retirer", poursuit le tenancier, qui n'a plus eu de nouvelles depuis. (VAD)

    et c'est un truc dans le genre par semaine ici
    Hergé a mon avis n'aurait pas voulu ça mais le mec qui a repris sa femme et les droits lui c'est juste money money ... moi j'écris méme pas son car il ratisses le net et le reste pour que rien n'échappe ... vive la culture ...:)))

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui, c'est pour ça que j'appelle au boycott du film...

    RépondreSupprimer
  3. Pas facile de boycotter avec des enfants.

    RépondreSupprimer
  4. Il y en aura de plus en plus pour " s'enrichir en dormant"!!^^

    RépondreSupprimer
  5. Il faut leur expliquer que ce n'est pas le vrai Tintin, qui celui-ci est un imposteur...

    RépondreSupprimer
  6. Nigloo : Oui mais là ils ne dorment même pas, ils font des procès...

    RépondreSupprimer
  7. une histoire pleine de paradoxes et de gros sous !

    RépondreSupprimer
  8. Oui, c'est tout à fait ça, et sans scrupules...

    RépondreSupprimer
  9. oui alors allez pas le voir ... regardez le en streaming ...oupsss ...j'ai rien dit lollll
    et dormir il dort jamais notre homme il ratisse tout pour voir si on parle de Tintin sans autorisation, ça fait des années ici qu'on n'a pas de musée Tintin tellement ce mec est obtu ...
    l'argent ne doit pas éttouffer l'art ...
    bisous ...et vive milou lollll

    RépondreSupprimer
  10. C'est clair qu'à ce point là, c'en est pathologique ! Et pathétique...

    RépondreSupprimer