lundi 12 décembre 2011

Poe rédacteur-web

Si Edgar Poe vivait de nos jours, irait-il sur Internet, lui qui était curieux de tout ? Tiendrait-il aussi un blog, histoire de diffuser ses histoires, lui, le roi du buzz de l'époque ?
Eh bien Mélanie Sigouin s'est posé la question pour lui et pour Marcel Proust. Voici sa vision :

"Edgar Allan Poe, bref mais intense

Spécialiste des histoires courtes et percutantes, Poe a décrit sa théorie de l’effet dans
Philosophy of Composition, un texte étrangement d’actualité. Et bien qu’il n’y soit pas question d’écrire pour le Web – bien évidemment, puisque qu’il date de 1846! – on peut mettre en pratique plusieurs des réflexions amenées par maître Edgar .

S’il rédige des histoires brèves, c’est pour mieux créer un effet chez le lecteur. Le texte doit être assez court pour être lu d’une traite. Il n’y a pas plus gros défi sur le Web compte tenu du temps moyen passé par un visiteur sur une page. Si l’on en croit les statistiques, vous ne me lisez probablement déjà plus. Ouf!

Poe avance aussi qu’aucune des étapes de la rédaction ne peut être le fruit du hasard ou de l’intuition. Il en est de même pour les textes Web. L’auteur compare même le processus aux mathématiques. Étrange si l’on pense aux logarithmes complexes qui sont à la base du principe de SEO.
L’Internet, refuge idéal de l’underground

À l’image de l’auteur, ses contes sont étranges et obscurs. Mais c’est bien connu, les gens aiment ce qui dérange et ce qui sort de l’ordinaire.

Edgar Allan Poe écrivait d’abord pour les autres, pour être lu, pour plaire. Un autre précepte fondamental pour celui qui veut avoir du succès comme rédacteur Web. Morale? Gardez vos introspections pour votre journal intime ou faites-en des histoires d’horreur… courtes, de préférence.

Edgar Poe comme blogueur aurait fait un malheur! L’auteur prolifique à l’aspect un peu douteux rallierait sans problème des milliers d’amis Facebook et autant de « suiveux ».
"



Je crois qu'effectivement, Poe serait un as du Web s'il vivait à notre époque. Passionné de cryptage et décryptage, il serait peut-être même hacker ;)
Il aurait un sens aigu du buzz, comme il l'avait déjà à son époque, pour faire vendre les journaux et revues pour lesquels il travaillait.
Moyen de diffusion universel, le Web serait pour lui une aubaine, et il aurait de quoi alimenter sa ferveur satirique et critique, tant ce que l'on peut voir sur la toile mondiale peut être incroyable (en bien, mais surtout en mal).

Source : Exomarketing, Mélanie Sigouin.

16 commentaires:

  1. Merci d'avoir repris mon article. C'est un beau compliment. J'adore les éléments que vous avez ajoutés. Je suis entièrement d'accord avec vous! Poe en roi du buzz et en hacker, c'est terriblement drôle.

    Je trouve l'illustration superbe, j'aurais aimé la trouver moi-même! Héhé! :P

    Au plaisir de vous lire! Mélanie

    RépondreSupprimer
  2. ;) Je l'ai bidouillée en fait cette illustration, avec une image de Poe son écrivant à son bureau, et un PC photographié de dos ;)

    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien cet article qui me semble amusant en recadrant un monstre sacré de la littérature confronté aux techniques modernes...

    RépondreSupprimer
  4. c'est pas bête de voir Poe ainsi mais j'aime mieux l'imaginer avec ses papiers et son chat

    RépondreSupprimer
  5. Les papiers et le chat sont toujours là :p ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ah si seulement il pouvait revenir...

    RépondreSupprimer
  7. yessss! mais alors pitié mon ami Poe ! pas avec un PC mais bin avec un MAC!
    et il écrirait quoi? je me suis souvent demande ce qu'il penserait de notre monde ...
    il en serait un peu dèçu je crois ....

    RépondreSupprimer
  8. AH j'ai dit PC, mais ça aurait pu être un Mac :D Il se trouve que la seule photo trouvée de dos était celle d'un PC :D

    Déçu, peut-être, mais je crois qu'il aurait de quoi écrire beaucoup et beaucoup d'articles critiques sur la politique, et l'économie et la science, et la littérature, etc. !

    RépondreSupprimer
  9. oui il serait fasciné par notre sciences ... les clones l'adn tout ça ... le cinéma aussi je pense qu'il aimerait ...dit si on croit à la réincarnation ...il serait qui de nos jours?

    RépondreSupprimer
  10. Pourquoi en mal ?
    Et Poe faisait déjà du buzz ????
    Je pense en revanche qu'il fuirait facedebook (être répertorié ad vitam eternam, jamais !). Je me demande aussi si son activité internautique ne l'aurait pas empêché de créer.
    En tout cas c'est un bel article fort bien commenté en effet ;-) !

    RépondreSupprimer
  11. En mal, oui, sur la Toile il y a de la désinformation à gogo, du voyeurisme, des attrape-nigauds et tellement de choses idiotes...

    Buzz, Poe ? AH ça oui, c'est peut-être l'un des inventeurs du buzz avec Barnum :D
    Comme l'histoire du "Canard au ballon" qu'il a fait passer pour un réel article : la traversée de l'Atlantique en ballon ;), un canular qui a fait le buzz !

    RépondreSupprimer
  12. Je viens illico de me renseigner sur cette histoire de canard au ballon... Hilarant ! On connait peu ce côté drôle de Poe... Enfin, j'ignore si c'était par volonté comique autant que par envie de se faire un nom, ou duper le public ?
    J'ai appris en même temps qu'un de ces canulars "lunaires" aurait été plagié...

    D'une certaine manière, cela me fait penser à Orson Welles, qui, lorsqu'il fit son adaptation radiophonique de "La guerre des Mondes", de façon très "documentaire", il effraya pour de bon tout un pan de la population américaine, créant une panique collective, obligeant l'armée même à se mobiliser !
    Mais ce n'était pas un buzz: c'était une vraie création radiophonique sur un média nouveaux. Orson Welles fut le premier surpris de l'impact sur le public de cette adaptation.

    Ce qui me fait penser que si Poe maniait le web, il l'instrumentaliserait au service de son art, je crois même qu'il changerait un peu la nature du web, comme Welles le fit avec cet évènement fondateur de l'histoire de la radio. Vous avez raison, Mélanie Sigouin et toi, et je rétracte ce que j'ai dit sur l'empêchement de créer. Je ne sais pas par quel moyen il s'y serait pris en plus des pistes déjà évoqués, mais je suis sur qu'il irait plus loin: tiens, je le verrais bien tendance "anonymous".

    Et journalistiquement, serait-il un redresseur de tord sur les dérives du web, ou ajouterait-il malicieusement sa touche de canulars et de rumeurs angoissantes dont la réussite serait l'oeuvre en soi ?

    RépondreSupprimer
  13. Poe était tellement paradoxal.
    Oui il me semble qu'il y a une histoire de plagiat avec un certain Locke si je me souviens bien ; mais l'histoire n'est pas clair car Poe avait écrit plusieurs histoires de ballons alors lequel avait plagié lequel. Sachant que Poe était totalement contre le plagiat littéraire et se battait contre, mais qu'en même temps il a repris un texte (non-littéraire) sur les coquillages, l'a agrémenté, corrigé, mais le texte original n'était apparemment pas de lui. Il se plagiat aussi lui-même d'ailleurs, par manque de temps :p
    Tu parles d'Anonymus, et ça me fait penser à Otis, un lecteur anonyme (très certainement Poe himself) avec qui Poe faisait des sortes de joutes épistolaires via le journal, à propos de Longfellow.

    Je pense aussi que Poe ne se gênerait pas pour tester la naïveté ou non des Internautes en lançant des canulars, en se créant de multiples identités, mais que parallèlement il crierait justement, avec toutes les preuves qu'il aurait récoltées, que le Web est grande source de confusion pour ceux qui ne savent pas s'en servir...

    RépondreSupprimer