mercredi 8 août 2012

Psychanalyse de la psychanalyse


Un destin si funeste, de François Roustang, en Petite Bibliothèque Payot, est un livre sur la psychanalyse et sur les psychanalystes... plus précisément sur Freud et ses disciples (sauf la dernière partie qui porte plutôt sur la psychose).
On y découvre donc les relations ambigües entre tous ces psychanalystes, avec leur "père" Sigmund, père ou mère pour certain d'ailleurs... On s'aperçoit aussi ainsi que ces 1ers psychanalystes, eh bien c'est peut-être pour eux-mêmes qu'ils ont la psychanalyse.
L'auteur décortique ici la correspondance de Freud et de ses disciples (Jung, Ferenczi, Abraham, Tausk, Groddeck, Deutsch, Andreas-Salomé, etc.) ainsi que quelques biographies, pour y trouver les articulations des relations entre ces hommes et ces femmes analystes et analysants par la même occasion.
Il en ressort rapidement que Freud aimait être entouré, adulé, mais qu'il avait peur d'être dépassé, il voulait rester maître : de sa discipline et de ses disciples, d'où ses relations houleuses avec certains qui semblaient s'écarter ou ne pas assez se rapprocher de lui (Jung, le plus connu, mais aussi Tausk qui s'en suicida...)

Notons qu'il est aussi question de Lacan, qui a ici une place encore autre que celle de Freud, presque intouchable. (Il faudra vraiment que j'arrive à lire Écrits, mais c'est vraiment difficile...)

Vraiment très intéressant et très enrichissant, cet essai sur les tous premiers psychanalystes est aussi une critique de cette discipline et permet une certaine ouverture. C'est une sorte de libération de la psychanalyse, un effort pour sortir du carcan freudien, sans le rejeter totalement pour autant.

Le titre, qui m'a interpelé en premier, je l'avais déjà lu, vous savez où ?
Dans "La Lettre volée", d'Edgar Poe ;)

6 commentaires:

  1. ça me fait penser au film que j'ai vu au ciné avec deux théories sur la démence et aussi sur les désirs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui le film sur Freud et Jung ? Il faut que je le voie aussi celui-là, mais il n'est pas sorti par chez nous :/

      Supprimer
  2. celui ci devrait te plaire également :)
    "Les grands névrosés de l'histoire : Malades immortels" [Broché] du Docteur Cabanès
    http://www.amazon.fr/Les-grands-n%C3%A9vros%C3%A9s-lhistoire-immortels/dp/2360750690/ref=wl_it_dp_o_nS_nC?ie=UTF8&coliid=IHUQJ3JF41RK8&colid=2WS2LAXMGK4VF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout s'il y a Poe dedans ;) J'avais lu un livre intitulé "Névrosés", d'Arvède Barine, où il était question de Poe entre autres ;)

      Supprimer
  3. Un petit livre bien intéressant. Pour ceux qui ont envie de creuser le sujet des relations entre Freud et Jung et acceptent de lire un gros livre, je recommande leur correspondance qui est vrai roman policier. Malgré toute l'affection que je porte à Jung on y voir qu'il voulait vraiment "tuer le père" et se séparer de Freud qui l'empêchait, pensait-il, de développer ses propres théories. Freud, contrairement à ses habitudes a été très patient. Je suis venue ici par le biais des étoiles ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue :) Je ne sais pas ce que sont les étoiles en fait.

      A vrai dire, j'ai plutôt une tendance jungienne, et je trouve plutôt normal aussi de ne pas vouloir rester dans les pas de Freud, sans forcément rejeter tout en bloc.
      Dans le livre on voit en effet que Jung et Freud jouait une sorte de jeu, presque malsain, dans leur correspondance.

      Supprimer