jeudi 13 septembre 2012

Double assassinat au TNN

TNN : Théâtre National de Nice. Du jeudi 20/09 au samedi 29/09, y sera présenté, à la salle Michel Simon, une pièce de théâtre intitulée "Double assassinat dans la Rue Morgue", bien sûr inspiré du conte d'Edgar Poe ;)

C'est une adaptation de Gaële Boghossian et une mise en scène de Paulo Correia.


L'histoire :
Dans "Double assassinat dans la rue Morgue", nous suivons, à travers le regard d'Edgar Allan Poe, le raisonnement qui mènera à la résolution de meurtres atroces, commis sur la personne d'une jeune fille et de sa mère.
Il utilise le thème connu du crime commis dans une pièce fermée, sans issue, sans mobile et sans indice.
Charles Auguste Dupin, aristocrate déchu affublé de bizarreries d'humeur, est doté de fameuses facultés d'analyse et d'observation.
À partir des divers éléments en place, il saura reconstituer ce qui s'est passé lors de ce meurtre d'une sauvagerie bestiale.


Ce qu'en dit le TNN :
L’œuvre d'Edgar Allan Poe distille une multiplicité de facettes absolument uniques et fascinantes en parfums enivrants. Nous nous étions plongés, il y a quelques années, dans le grand mystère Poe avec la nouvelle "William Wilson".
Depuis, l'envie d'explorer plus avant l'oeuvre gigantesque et étendue de cet auteur ne nous a pas quittés.
La couleur fantastique associée à l'image d'Edgar Poe est la plus répandue mais avec Double assassinat dans la rue Morgue nous remontons au premier récit véritablement policier de l'histoire de la littérature.
Dupin, qui en est le héros, est l'ancêtre direct de Sherlock Holmes et d'Hercule Poirot : des individus dotés d'une intelligence et d'un sens de l'observation hors du commun, qui se servent des voies de l'analyse et de la raison pour révéler que le mystère n'est généralement pas la manifestation de forces occultes, mais rien de plus qu'un des masques du Crime.
Dupin élucide les énigmes en partant d'un double principe : plus un fait paraît étrange, plus son explication doit être simple ; à l'inverse, plus une affaire semble simple, plus elle doit être complexe.
Analyste lucide et raisonnable, capable de démonter n'importe quel mécanisme, Edgar Poe est à l'origine du roman policier. L'univers des contes d'Edgar Poe est souvent un monde cauchemardesque, qui se révèle dans des paysages nocturnes désertiques et silencieux, ponctués de mystères dérangeants, animés par des personnages funambules, terrés, cachés aux yeux d'une société inquisitrice.
Plus qu'une enquête policière, cette nouvelle est une exploration des mécanismes de la pensée, une étude subtile et aboutie de la nature humaine dans sa puissance ou sa fragilité.
Il aurait été très frustrant d'avoir à trancher dans un univers aussi complexe pour n'aborder que le versant policier du Double assassinat dans la rue Morgue. Nous avons donc choisi d'opérer une immersion totale, de sonder, croiser, chercher Edgar Poe dans chaque recoin de cette nouvelle.
Maître dans la démultiplication de lui-même, il semble que son être se dédouble, et qu'un second lui-même interroge le premier, contraint malgré lui à répondre. L'auteur, à l'image de ses personnages, se tient à ce point limite entre la veille et le sommeil où les sens transcendés donnent accès à un monde au-delà de l'esprit.
Baudelaire disait de sa poésie qu'elle était "quelque chose de profond et de miroitant comme le rêve, de mystérieux et de parfait comme le cristal" et qualifiait l'auteur de "vaste génie, profond comme le ciel et l'enfer". C'est cet envoûtement, "ces ombres d'ombres", cette précision diabolique et pure de l'esprit qui nous portera dans ce Double assassinat dans la rue Morgue.

Gaële Boghossian et Paulo Correia

A l'issue de la représentation du mardi 25 septembre, une rencontre se tiendra avec l'équipe artistique.

Source : TNN.

2 commentaires:

  1. ça y est je suis retournée au ciné hier où je suis allée voir 'cherchez Hortense" et j'étais qu'avec des personnes âgées,surtout que des femmes

    RépondreSupprimer