vendredi 29 mars 2013

Se passer un savon

Il y a une dizaine d'années de cela, j'avais plusieurs fois essayé de regarder "Fight Club" de David Fincher, avec Edward Norton, Brad Pitt, Helena Bonham Carter, Meat Loaf, Jared Leto, etc. mais à chaque fois, je m'endormais ; je devais être dans une période très fatigante et peu nutritive...
Bref, j'ai retenté l'affaire, et cette fois-ci, j'ai réussi à le voir de A à Z. Bizarre, je ne me souvenais pas du début, encore moins de la fin, juste de quelques parties ou scènes du film. Donc, je considère que je l'ai vu, là, pour la première fois, vraiment.


Un homme, narrateur du film, vit sa vie un peu pépère, entre ses meubles Ik*a et son boulot pas super passionnant d'expert chez une célèbre marque d'automobile. Son seul gros problème, c'est qu'il a de fortes insomnies.
Il trouve le moyen de redevenir heureux et de dormir en fréquentant les "clubs" de personnes malades. Mais voilà, une autre personne fait comme lui, Marla Singer, et ça le dérange...
En revenant d'un voyage professionnel, il rencontre, dans l'avion, un certain Tyler Durden. Lorsqu'il arrive près de son immeuble, il s'aperçoit que son appartement a explosé ; il décide alors d'appeler Durden et après quelques bières parvient à lui demander de l'héberger. Durden, lui, lui demande de le frapper... Et c'est ainsi qu'est né le Fight Club. De plus en plus d'hommes adhèrent à ce petit jeu ; les deux compères vivent ensemble dans une vieille baraque presque en ruine, et tout va bien.
Sauf le jour où notre personnage s'aperçoit que Durden couche avec Marla ; décidément, elle envahit toujours son territoire.
Le Fight Club devient de plus en plus actif, et les membres semblent devenir des délinquants, sous le commandement de Durden. Notre narrateur n'est plus trop d'accord...

Bon, pour celles et ceux qui ne l'ont pas vu, je n'en dis pas plus, à part que finalement, c'est un bon film, avec des cadrages, des prises de vues assez originales pour l'époque, quelques images presque subliminales, et une morale qui, en fait, n'existe pas vraiment ;) On n'a qu'à la piocher soi-même en cours de film :)
Il faudra aussi que je lise un jour le livre, pour que je comprenne pourquoi il est classé en Folio SF...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire