mercredi 19 mars 2014

Éternel recommencement


Suite de Léviatemps, Le Requiem des abysses, de Maxime Chattam aux éditions Pocket se déroule juste quelques mois après les aventures du 1er volet.
Guy de Timée et Faustine sont chez Maximilien Hencks, dans sa résidence de campagne, pas si loin de Paris. Ils laissent s'écouler un peu de temps pour que leur précédente aventure se fasse oublier.
Mais voilà, le sort semble bien s'acharner sur l'écrivain puisqu'une série de meurtres atroces, s'abat sur les villages environnants. Guy ne peut résister, il sait qu'il peut aider dans l'enquête, pour avoir déjà enquêté sur des assassinats horribles à Paris.
Des familles sont retrouvées mutilées, dans des mises en scène macabres, morbides et mystérieuses.
Cette obsession va l'embarquer encore plus loin que la première fois, ainsi que Faustine, dans les abîmes du Mal...

Je crois que j'ai préféré cet opus au premier, même si on ne peut pas les séparer. Pour comprendre pleinement le 1er il faut lire le 2 et pour comprendre le 2, il faut avoir lu le 1er.
Ça a l'air mieux réfléchi (mais on se rend compte que dans le 1er il était difficile d'en dire davantage sans éventer l'intrigue du 2nd) et le "changement d'air" est assez bénéfique ; de plus on connaît déjà une bonne partie des personnages, donc on perd moins de temps dans les descriptions.
Déjà présente dans le 1er, mais totalement souligné dans celui-là, la critique de la société en perpétuelle recherche de progrès, sans penser vraiment à l'Humain ; on s'aperçoit ainsi que nous refaisons souvent les mêmes erreurs, nous avons du mal à apprendre du passé...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire