samedi 2 avril 2016

Réponse au 31



Voici la réponse à la question posée dans le MMS #31 ! L'antépiphore ! :



Extrait tiré du poème "L’Irréparable" (L ou LIV selon l'édition), "Spleen et idéal", "in "Les Fleurs du Mal" de Charles Baudelaire :

L’Irréparable

Pouvons-nous étouffer le vieux, le long Remords, 
Qui vit, s'agite et se tortille, 
Et se nourrit de nous comme le ver des morts,
Comme du chêne la chenille ? 
Pouvons-nous étouffer l'implacable Remords ?

Dans quel philtre, dans quel vin, dans quelle tisane, 
Noierons-nous ce vieil ennemi,
Destructeur et gourmand comme la courtisane,
Patient comme la fourmi ?
Dans quel philtre ? - dans quel vin ? - dans quelle tisane ?

Dis-le, belle sorcière, oh ! dis, si tu le sais, 
A cet esprit comblé d'angoisse
Et pareil au mourant qu'écrasent les blessés,
Que le sabot du cheval froisse,
Dis-le, belle sorcière, oh ! dis, si tu le sais,

A cet agonisant que le loup déjà flaire 
Et que surveille le corbeau,
A ce soldat brisé ! s'il faut qu'il désespère
D'avoir sa croix et son tombeau ;
Ce pauvre agonisant que déjà le loup flaire !

Peut-on illuminer un ciel bourbeux et noir ?
Peut-on déchirer des ténèbres
Plus denses que la poix, sans matin et sans soir,
Sans astres, sans éclairs funèbres ?
Peut-on illuminer un ciel bourbeux et noir ?

L'Espérance qui brille aux carreaux de l'Auberge
Est soufflée, est morte à jamais !
Sans lune et sans rayons, trouver où l'on héberge
Les martyrs d'un chemin mauvais !
Le Diable a tout éteint aux carreaux de l'Auberge !

Adorable sorcière, aimes-tu les damnés ?
Dis, connais-tu l'irrémissible ?
Connais-tu le Remords, aux traits empoisonnés,
A qui notre cœur sert de cible ?
Adorable sorcière, aimes-tu les damnés ?

L'Irréparable ronge avec sa dent maudite
Notre âme, piteux monument,
Et souvent il attaque, ainsi que le termite, 
Par la base le bâtiment.
L'Irréparable ronge avec sa dent maudite !

- J'ai vu parfois, au fond d'un théâtre banal 
Qu'enflammait l'orchestre sonore,
Une fée allumer dans un ciel infernal
Une miraculeuse aurore ;
J'ai vu parfois au fond d'un théâtre banal

Un être, qui n'était que lumière, or et gaze,
Terrasser l'énorme Satan ;
Mais mon cœur, que jamais ne visite l'extase, 
Est un théâtre où l'on attend
Toujours, toujours en vain, l'Être aux ailes de gaze !


"Les Fleurs du Mal" à l'Espace culturel E. Leclerc.

"Bref" est une shortcom créée par Kyan Khojandi et Bruno Muschio, produite par My Box Productions et diffusée sur Canal +.
Site : http://www.breflaserie.com/
L'intégrale en DVD sur l'Espace culturel E. Leclerc.

Pour s'abonner à la chaîne :

Me suivre sur les réseaux sociaux :
- La page Facebook d'EMC : 

- Twitter (@MADmoiselleStLo) :

- Sur Google + : 



- Sur Instagram : 

Ma Wish list Amaz*n : 

En général, je tire mes sources d'ici :
- livres :
Figures de style, d'Axelle Beth et Elsa Marpeau, chez Librio
Larousse illustré 2007
Les Figures de style, de Patrick Bacri, chez Belin
Gradus - Les procédés littéraires, de Bernard Dupriez, chez 10-18

- sites Internet :
CNRTL (Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales)
Wiktionary
Études littéraires
Le Littré

Les représentations des œuvres dans cette vidéo restent, bien sûr, la propriété exclusive de l'auteur et/ou des ayants droits des œuvres.
Les articles L 122-5, alinéas 3 a) et 9 et L211-3, alinéa 3, du Code de la Propriété intellectuelle autorisent leur diffusion, sous réserve d'indiquer clairement le nom de l'auteur et la source :
Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur et les bénéficiaires des droits ouverts au présent titre ne peuvent interdire :
"3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :
a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle elles sont incorporées ;
(...)
 La reproduction ou la représentation, intégrale ou partielle, d'une œuvre d'art graphique, plastique ou architecturale, par voie de presse écrite, audiovisuelle ou en ligne, dans un but exclusif d'information immédiate et en relation directe avec cette dernière, sous réserve d'indiquer clairement le nom de l'auteur."
Ces représentations font d'ailleurs l'objet d'un usage loyal (Fair use, titre 17 du code des États-Unis, section 107) : elles ont un but éducatif, ne transforment pas l'œuvre originale protégée par droits d'auteur, elles sont courtes et ne nuisent pas à l'auteur.
Aucune atteinte n'a donc été portée aux droits d'auteurs dans cette vidéo :-)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire