samedi 5 février 2011

Day 3 : On the road again

14 janvier, vendredi.

Mon homme se lève assez tôt, le décalage horaire l'empêche de bien se reposer, moi par contre, je pionce !
Il décide d'aller courir 1h.
Le problème, c'est que ce matin là, point de soleil, une couche de nuage blancs et un froid de canard polaire.
Il est donc revenu au bout d'1/2 heure, les bidons d'eau gelés et les cils aussi. Brrrr !
J'étudie sur la carte le trajet qui nous attend et qui sera le meilleur pour rejoindre Philadelphie, PA. Comme d'habitude, nous ne comptons pas trouver un hôtel dans la ville même mais à côté. On jette notre dévolu sur Camden, NJ, c'est en tout cas notre point de chute vu d'ici.


Au moment de partir je rejoint l'accueil pour rendre la clé. Personne. Je rouvre la porte pour faire sonner. Personne. Au bout d'un long moment, je prend un stylo et une carte de visite et écrit un petit mot disant qu'on part à telle heure (9:30 am je crois) et que je place la clé sur le clavier (key / keyboard, jeu de mots malgré moi :D )

Sur la route, le soleil pointe enfin son nez. Comme nous n'avions pas pu prendre de petit dèj' au motel, nous nous arrêtons à une sortie d'autoroute d'interstate, peu après Hartford, CT. Et là, nous découvrons le Starbucks Coffee ! Je crois qu'on est un peu tombé amoureux de cette enseigne. Ce Starbucks Coffee là en tout cas était super ; les filles qui s'en occupaient souriantes, le décor et la musique très sympa, accès Wifi (mon homme a même pu bosser un peu pour sa formation de webmaster :) ), bref, on y est resté un petit moment.





On traverse à nouveau un petit bout de l'état de New York et on passe pas loin de Sleepy Hollow :) Puis un pont (oui ils ont pas mal de fleuves trèèèès larges là-bas) :




Plus tard, comme nous commençons à avoir de nouveau faim, on s'arrête dans une petite ville, limite un village nommé Boon, ou Boone, je ne sais même plus trop dans quel état, le New Jersey sûrement. Et on trouve un McDo, notre 2nd et dernier du séjour.


Et c'est reparti maintenant jusqu'à Philadelphie ou presque :) Arrêt Regular où là c'est un pompiste qui nous sert, cool :)

Un beau coucher de soleil nous attendait à l'approche de Philly :






Arrivés à Camden, on s'aperçoit que ce n'est pas le bon endroit pour trouver un hôtel. Une ville séparée en deux par un pont. D'un côté la "ville" de l'autre le ghettos. Ah si, appelons un chat un chat... des maisons en piteux état, des rues cradingues, des gamins sur la route qui s'adressent à toi tu sais pas pourquoi, bref, la zone. On repart en sens inverse, jusqu'à Cherry Hill, NJ, plus "calme", avec beaucoup plus d'hôtels et motels. A l'aller j'avais repéré un coin avec 3-4 motels. On s'y arrête et le 1er ne nous inspire pas confiance. Le motel en lui même avait l'air très bien, mais le gars à l'accueil n'était justement pas très accueillant. Et puis le prix ! Mais bon, c'était vendredi, et les prix des hôtel peut prendre 30$ le vendredi et le samedi...
2ème hôtel/motel, beaucoup plus sympa, mais ne prend pas (non plus) les Traveller's Cheques... La jeune femme de l'accueil nous donne par contre gentiment une liste d'autres hôtel alentours. On va voir le 3ème, mais là le prix est tellement exorbitant qu'on fait dem-tour tout de suite... 'faut dire, d'entrée on nous a demandé si on voulait un jacuzzi... ça cadre le truc.
Bref, on tourne un peu dans Cherry Hill mais ne trouve pas les hôtel en question sur la liste...
On se dit donc qu'on va aller à une banque pour changer les Travellers en $. Tiens, une belle D Bank encore ouverte. On entre.
J'explique qu'on voudrait échanger nos Travellers contre des dollars sonnants et trébuchants et là on me demande si j'ai un compte chez eux... Euh non, on est Français, on n'a pas de compte chez vous... Et vous êtes là pour longtemps ? 15 jours. Ah. Et vous les avez eu où les Travellers ? A notre banque, en France (j'allais pas leur expliquer le bazar). Bref, c'est pas possible d'échanger nos beaux Travellers tout neufs avec des dollars même usés.
On demande alors si on  peut échanger des euros contre des dollars, car on avait aussi emmené des euros de rechange. Oui, ça c'est possible, mais 'faut voir avec le collègue relation clientèle. Ce que nous faisons.
Yogi, c'est le prénom (diminutif de je sais plus trop quoi) nous reçoit sympathiquement, mais il ne sait pas trop comment faire pour changer euros et dollars, il demande donc l'aide de sa collègue, tout aussi sympa, Talana. A eux deux ils nous font remplir des trucs, nous demande notre ID, toujours aussi ce problème avec les nom, prénom et prénoms secondaires... c'est rigolo :D
Bon, au bout d'un moment ils nous ramènent des dollars !!! Ouf ! On leur demande s'ils ne connaissent pas un hôtel pas loin, mais ils ne sont pas d'ici, alors non :/ Alors on leur dit que si on ne trouve rien, on ira dormir chez eux :p
En souvenir, ils nous ont offert chacun une petite pochette, qui ressemble un peu à une pochette de serviette hygiénique ; mais non, ce sont des mouchoirs. Vraiment su-per doux les mouchoirs, on dirait de la soie presque !



Armés de nos nouveaux dollars, nous nous dirigeons vers le deuxième motel--Days Inn--et prenons une chambre pour la nuit. Très grande chambre comme vous pouvez le constater :



Pour manger, nous sommes allés acheter quelques provisions au Walmart d'en face. Un supermarché où ils ne vendent pas de fruits ni de légumes, mais par contre, y'a des télés :p

Le soir, comme on avait une connexion wifi, j'ai étudié les transports en communs pour aller de Cherry Hill à Philadelphie, et c'était pas de tout repos !

20 commentaires:

  1. ca valait le coup de chercher vu la grandeur de la chambre!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Hihi, oui, on est plutôt bien tombé :D

    RépondreSupprimer
  3. Une journée de transhumance avec toutes les surprises bonnes ou mauvaises qui attendent au coin de la route les voyageurs !

    RépondreSupprimer
  4. ;) On peut des qu'on n'est pas des touristes comme les autres :D

    RépondreSupprimer
  5. en fait, vaut mieux partir avec des dollars!!Ils n'ont pas de cartes bancaires internationales??

    RépondreSupprimer
  6. (mon comm' du dessus c'était en fait "On peut dire qu'on n'est pas des touristes comme les autres")

    Nigloo : Oui, 'vaut mieux partir avec des dollars. Ils prennent la Master Card et la Visa, mais :
    1- y'a des commissions ;
    2- ça passe par la bande magnétique et c'est pas très sécurisé.

    RépondreSupprimer
  7. Camden, ce nom me dit quelque chose, j'ai du lire un roman qui s'y passait sans doute. Un beau périple enrichissant.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que, comme toutes les villes des États-Unis, il doit bien y avoir un Camden dans chaque état :D Celui là était au New Jersey :)

    RépondreSupprimer
  9. j'adore la photo des arbres avec le ciel couchant!
    perso j'utilise que de l'argent liquide a l'étranger car j'ai pas de visa ... ni autre carte de crédit!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien prendre les soleils couchants ;) En voiture derrière les vitres pas très propres, c'est dur :p

    RépondreSupprimer
  11. Hé oui, les riches et les ghettos... Le quart-monde est partout.
    Y seraient pas un peu parano et indiscrets les gens de la banque ?

    Tout est bien qui finit bien: quelle chambrée !

    RépondreSupprimer
  12. Oui c'est incroyable la différence en passant le pont !!!

    A la banque, en fait c'était rigolo au départ, ils étaient derrière leur comptoir comme derrière celui d'un McD* ! :D

    RépondreSupprimer
  13. S'ils pouvaient distribuer les billets comme les hamburgers... :-)
    - Votre commande ?
    - 10 000 dollars.
    - A consommer sur place ou à dévaliser ?

    RépondreSupprimer
  14. Allez, à dévaliser, parce que je me vois mal donner l'équivalent en euro :D :D :D

    RépondreSupprimer
  15. Et voilà pourquoi je voyage toujours avec ma Visa ^^

    RépondreSupprimer
  16. Ah oui mais y'a de sacrés frais... !!!

    RépondreSupprimer
  17. Ces photos sont formidables. Je suis heureuse que tu ais pu effectuer un tel pélerinage. Moi j'en ai fait 2 rien que cette année : Vancouver sur les traces d'X Files et Stockholm sur les traces des sites et personnages de la trilogy littéraire Millenium de Stieg Larsson. Je sais donc ce que l'on ressent quand on voit enfin en vrai ce que l'on a vu pendant des années soit à travers un écran, soit l'imagination, soit par des descriptions dans un ouvrage... Bref ce sont de grands moments à ne pas louper, on ne vit qu'une fois
    ;-)

    RépondreSupprimer
  18. J'espère tout de même pouvoir y retourner, surtout parce qu'en 15 jours, on n'a pas le temps de tout voir (surtout par ce temps-là. A New York y'a plein de choses qu'on n'a pas pu faire. Et puis il faudrait aller aussi à Richmond, West Point et bien sûr retourner à Baltimore :)

    RépondreSupprimer
  19. C'est aussi ce que je ressens, j'aimerais aussi pouvoir repartir vers Washington DC (août 2009), Vancouver... c'est ce qui est génial quand on a l'impression d'avoir effectuer quelque chose d'encore inachevée. Pouvoir repartir, prolonger le plaisir. C'est clair que les US en hiver avec les 4 mètres de neige, pas top, voilà pourquoi j'ai fait le Canada en juin, moins de pluie, pas de neige, pas de problème ^^

    RépondreSupprimer
  20. Je voulais y aller pour l'anniversaire de la mort de Poe. On y retournera peut-être pour l'anniversaire de sa naissance, c'est en octobre ;)

    RépondreSupprimer