dimanche 20 février 2011

Day 13 : New York, New York

Lundi 24 janvier.
Nous partons à la recherche d'un arrêt de bus, dans le soleil, le froid, la neige et la pollution, car l'hôtel est près d'une route très passante... Et malheureusement, nous ne trouvons pas l'accès à l'arrêt de bus... Donc nous rentrons, essoufflés par les gaz d'échappement. On revérifie sur Google map, et on s'aperçoit qu'il y a un décalage de plusieurs dizaines de mètres entre l'image et le point demandé... On repart donc, mais en partant dans la direction opposée, et là, enfin, on trouve la rue qui mène à l'arrêt ; il y a néanmoins une sacrée côte, et tous les trottoirs ne sont pas déneigés...
Un bus arrive, qui n'est pas du tout celui qu'on attendait, mais je demande s'il va à la gare routière à NYC et comme il y va, on monte. Pas besoin de payer à l'entrée, c'est à la sortie que ça se passe... Encore un système différent :p


Nous passons donc dans le Lincoln tunnel pour arriver dans New York City, à la gare routière Port Authority, qui communique avec une station de métro. Là, on fait la queue pour acheter une Metro Card, qui permet de faire plusieurs aller-retours, etc. avec une seule carte. Pendant qu'on attendait un vieux monsieur essaie, comme en France, de gruger tout le monde en allant directement poser sa question au guichet... Bah là par contre, ça ne se passe pas comme en France... Le gars du guichet lui a dit d'aller faire la queue comme tout le monde... :D Bien envoyé !
Notre tour arrive, trop marrant le guichetier, qui mangeait ses chips en parlant dans son micro d'interphone :D Bref, on entre dans le métro avec notre Metro Card et nous voilà direction le sud de Manhattan pour voir une des maisons où Poe a vécu à NYC (l'autre étant fermée pour rénovation). Le métro nous dépose à côté et on y va !
Je ne savais pas qu'on pouvait le visiter, mais seulement le jeudi matin, alors étant lundi... pas possible.
J'ai une brique de cette maison, lorsque la devanture a été refaite, elles ont été mises en vente.






Ensuite, nous reprenons le métro un peu pour aller au Park Row, à l'époque Publishers Row, le quartier des éditeurs, là où Poe a travaillé dans plusieurs revues new-yorkaises :

124 Fulton St/ Nassau St. Anciennement The Sun.

105 Nassau St. Anciennement The Evening Mirror and the Weekly Mirror.

107 Nassau St (qu'on ne voit pas en fait parce que ça a été rasé). Anciennement Sunday Times and Weekly Newspaper.

138 Nassau St. Anciennement The Broadway Journal.

D'autres bâtiments avaient l'air de ne plus exister, à l'image de l'ancien Sunday Times...
On s'est un peu baladé dans les rues de New York City, puis voyant une librairie universitaire, on s'y arrête pour voir les livres ( :) ) et pour s'y réchauffer, car il faisait bien bien froid aussi... (vous l'avez vu : 19°F... donc -7,22°C) ; là une étudiante nous demande de l'aider à attraper un livre haut perché, alors mon homme me fait la courte échelle pour choper le livre.
A la sortie de la librairie (où je n'ai pour une fois pas acheté de livre :p ), un couple nous demande où est la Gold Street (on doit avoir une tête de New-yorkais, c'est pas possible) ; comme on y était passé un peu plus tôt et qu'on avait un plan sous le bras, on leur a montré où se trouvait cette rue soit disant dorée :D
Ensuite, nous nous rendons dans un Starbucks Coffee (eh oui, notre chouchou !) pour manger, boire chaud et se réchauffer. Face à la vitre, nous observons aussi la rue, les autochtones, les taxis jaunes et la neige.


Comme Ground Zero (ex World trade Center) est juste à côté, nous y allons. Ça se reconstruit !




Puis direction Wall Street, qui n'a rien de folichon, à part ses statues et autres reliefs.






Nous avons froid, il est trop tard pour aller voir la Statue de la Liberté (les entrées ferment à 15h), donc nous décidons de rentrer. Station de métro, pas de plan, nulle part. On entre dans l'une d'elles, passe le tourniquet avec notre Metro Card, on là, on s'aperçoit que ce métro-ci ne remonte pas vers le nord... Pfff, 2 allers pour rien, on ressort et on change de station ; on en trouve une plus grande qui dessert plus de stations, dont celle de la gare routière, ouf !
Leur métro n'est pas très bien fait au niveau de la signalisation, des plans et autres renseignements.
A la gare routière, je téléphone au centre qui s'occupe de l'expo Edgar Allan Poe, The New Yorks Years, pour savoir si, sur rendez-vous, on peut venir le lendemain la visiter... Mais on me dit que non, qu'en semaine c'est seulement pour les groupes (genre scolaires par exemple) et qu'il faut revenir le samedi... Mais samedi nous serons en France, que je réponds... Bref, pas possible :/
Sur ce, nous reprenons un bus pour rentrer et nous voilà de retour au chaud.

Au Wendy's, mon homme a choisi un hamburger au nom rigolo : le Baconator :D


Quelques autres photos de NYC :













7 commentaires:

  1. Bon il est toujours intéressant de se promener dans les rues de New York, mais je ne vous sens guère enthousiastes par cette visite :) Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui, tu as bien raison. A côté de Baltimore, NY nous a laissés... froids :D

    RépondreSupprimer
  3. j'ai l'impression que c'était plus facile de visiter la turquie il y a 20 ans avec des bus pour chaque ville partout ou même à l'arrière d'un triporteur que de se déplacer aux States maintenant!!;-)

    RépondreSupprimer
  4. revoir NY ça fait remonter des souvenirs.

    RépondreSupprimer
  5. Nigloo : Peut-être qu'avec un peu plus d'habitude ça aurait été plus facile, mais sur le coup oui, c'est pas aisé...

    Mab : Tu le reconnais, même en travaux ;)

    RépondreSupprimer
  6. waouww melange de genre dans l'architecture , j'ai un article sur un laveur de vitre tombé de 40 étage qui a survécu ...je le mettrais bientot ... trop haut je me sens trop écrasée ...pareil dans certains quartier de Bruxelles ou Caracas , je pourrais y aller mais pas y vivre , j'ai un copain journaliste qui vit là-bas 8 mois par an ...
    lui il trouve que c'est la plus belle ville et que les gens y sont sympas , grand mélange ethnique

    et trop cool le baconator lolll
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. Oui comme souvent dans ces grandes villes, le moderne côtoie de très près l'ancien. Et les grattes-ciel étouffent parfois les bâtiments plus anciens...

    RépondreSupprimer