samedi 27 juillet 2013

Crazy angel


Quand il y a un film avec Jason Statham, même s'il est mauvais (le film), on est à peu près sûr (moi en tout cas) de passer un bon moment, ; je sais pas comment il fait (Statham).
Nous sommes allés voir "Crazy Joe", de Steven Knight, avec Jason Statham, Agata Buzek, etc. en ce disant, c'est encore un film où il est un peu désespérer et il va castagner tout le monde. Et on avait raison. Mais c'était bien quand même.
Belles prises de vue, effets de miroirs très sympa, histoire simple mais assez originale et ce que j'ai aussi beaucoup apprécié, c'est que ce n'est pas manichéen : il n'y a pas les méchants d'un côté et les bons de l'autre, il y a des gens :
Joseph Smith ou Jones--dit plus tard Crazy Joe--, est un ancien soldat qui a déserté et est recherché pour passer en court martiale, devenu SDF et qui, à la suite d'un racket qui tourne mal, va avoir l'opportunité de s'en sortir. Sœur Christina, qui tente d'aider les SDF du quartier, est tiraillée entre l'envie d'aider aussi Joe, la peur qu'il provique chez elle, et une certaine reconnaissance pour ses dons, car oui, Joe, devenu presque riche, donne beaucoup pour les gens de la rue.
Crazy Joe, montant les échelon de la mafia chinoise, est devenu homme de main et gagne pas mal sa vie ; un jour, il apprend par sœur Christina qu'Isabelle, une amie avec qui il partageait un carton dans la rue, a été retrouvée violemment assassinée. Il va tout faire pour la venger, et ce, malgré Christina qui essaie de le remettre dans le droit chemin.

Malgré toutes les critiques qui peuvent être faites sur ce film ou sur Statham, j'ai beaucoup apprécié, et j'ai même d'ailleurs été agréablement surprise.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire