samedi 23 février 2013

3 bonnes couches

Nous sommes allés voir "Flight", de Robert Zemeckis, avec Denzel Washington, Kelly Reilly, Don Cheadle, John Goodman, Bruce Greenwood, Tamara Tunie, etc. qui, a première vue, est un film "catastrophe", sur un crash d'avion.
En effet, le commandant de bord, Whip Whitaker, parvient à poser un avion plus ou moins en douceur alors qu'il aurait dû se crasher en piquet... C'est un héros ! Les journalistes l'attendent à la sortie de l'hôpital, mais en même temps il y a enquête, comme toujours pour de tels accident, et Whip est, en plus très affecté par la mort d'une hôtesse qu'il connaissait très bien.
À l'hôpital, il rencontre Nicole, une toxico et lui promet d'aller lui rendre visite.
Qu'est-ce qui turlupine aussi notre ami le héros ? Eh bien c'est qu'il boit beaucoup... non, il est alcoolique et il sait qu'il y aura prise de sang. Il arrête de boire. Jusqu'à ce qu'il apprenne que la prise de sang à eu lieu le soir du crash. Il était non seulement ivre mais aussi drogué... Et là, les choses tournent mal, car il passe du statut de héros à celui d'assassin.


Mon titre, "3 bonnes couches", ce ne sont pas les couches que tenait le commandant, mais les 3 couches du film :
- l'histoire d'un crash d'avion ;
- l'histoire un alcoolique ;
- l'histoire du destin.
Car je pense qu'entre ces deux premières histoires, se cache celle, plus subtile, qui raconte le destin de cet homme qui ne parvient pas à arrêter de boire, l'accident, les rencontres qu'il fait suite à ça, les tentations,...
Ce qui m'a dérangée dans ce film, moi qui aime beaucoup ce genre de synchronicité d'habitude, c'est qu'il y a "Dieu", "Seigneur", etc. qui sort tous les quarts d'heure, comme pour nous dire, "C'est Dieu qui a voulu tout ça, alléluia"... Alors ça, ça m'a un peu énervée...
Mais pour le reste, c'est un bon film ; Washington interprète plutôt bien l'alcoolique. Il y a aussi, heureusement, surtout par les intervention de Goodman, des scènes comiques rafraîchissantes.

Le titre du film, "Flight", qui signifie bien sûr "vol" (d'avion) signifie aussi "fuite", et je pense que c'est ce terme là qu'il faut retenir, car effectivement, Whitaker fuyait la réalité de son alcoolisme, et ce, même après le crash.


6 commentaires:

  1. Excellent article :) et puis excellent film surtout :)

    J'ai bien aimé la partie où on lui dit qu'on a fait une simulation du crash avec 10 pilotes et les 10 n'ont pas réussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, et le tout avec un coup dans le nez ! :p

      Merci ;)

      Supprimer
  2. ah on devait aller au ciné cette aprème mais le fait que je tousse et que j'ai le nez qui coule,là je vais me faire des ennemis lors de la séance!!!!lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooch, oui c'est fort possible... Le meilleur remède : ail et miel.

      Supprimer
  3. pas vu donc pas d'avis ... ces derniers jours fort occupée mais j'ai quand méme regardé enfin tout les harry Potter jusqu'au bout .... :)
    bisous et bonne fin de we ici froid mais pas de congère .... ma reserve de bois diminue , vivement un peu + chaud quand méme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahlala dur de ne pas s'endormir devant un Harry Potter, enfin, moi ça me le fait tout le temps :p Ici ça caille aussi ! Même à l'intérieur j'ai froid... Brrr...

      Supprimer