lundi 11 février 2013

L'antre de la folie

Depuis que j'ai créé la rubrique "J'ai enfin vu" (qui au départ devait servir à parler des films plutôt anciens que je devais voir, mais qui s'est transformée bien vite en "critique" de films), je n'avais pas encore vu un film aussi lointain je pense, un film que j'ai envie de voir depuis des lustres, et que je n'avais pas eu 'l'occasion de regarder.
Mais là, comme un film sur Hitchcok va sortir bientôt, qui parle aussi de ce film, je devais le faire :) Il s'agit bien entendu de "Psychose, d'Alfred Hitchock, avec Janet Leigh, Anthony Perkins, John Gavin, Vera Miles, etc.
Tout ce que je savais--je me suis bien gardée des spoilers--c'était qu'un femme se faisait attaquer sous sa douche ; et qu'il y avait un Norman Bates dans l'histoire. Je n'avais même pas lu l'histoire de Robert Bloch, même si j'aime beaucoup cet auteur.


Bref, Marion a un petit ami, mais ils se voient en cachette. Elle en a un peu assez de cette situation et aimerait partir avec lui.
De retour à son travail, un client de son patron, un peu éméché, paye sa transaction (40000 $) en espèces. Marion saute alors sur l'occasion, puisque c'est elle qui doit porter cet argent à la banque. Elle file chez elle prétextant une migraine, fait ses bagages et part rejoindre son homme.
Mais la route est longue, et elle s'arrête en chemin. La première fois, elle change de voiture, la seconde sera la dernière : une nuit pluvieuse, elle s'arrête dans un motel. Elle surprend une dispute entre le gérant et sa mère car celui-ci lui propose à diner.
Plus tard, pendant qu'elle prend sa douche elle se fait sauvagement poignarder...
La sœur de Marion, inquiète, vient trouver Samuel, le petit ami. Un détective est là aussi, engagé par le patron de Marion... Il découvre que Marion a bien séjourné au Motel Bates...

J'adore les films d'Hitchcock et je n'ai pas été déçue par celui-ci. C'est un chef d’œuvre du genre. Par contre, j'ai regretté une chose : c'est d'avoir re-visionné "Les Contes de la crypte" il y a peu ; un des épisodes reprend cette trame, et j'avais compris ce qu'il se passait bien trop tôt :(
À noter particulièrement les cadrages forts sympathiques.
La musique est géniale, un classique évidemment, mais dans son contexte, c'est encore meilleur !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire