dimanche 17 février 2013

Alma mater

Nous sommes allés voir "Hitchcock", de Sacha Gervasi, avec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Jessica Biel, Danny Huston, etc., film qui retrace la période de la vie du réalisateur avant et pendant le tournage de "Psychose".
Alors qu'Alfred Hitchcock chercher l'inspiration pour son prochain film, il découvre le roman de Robert Bloch, inspiré d'une histoire vraie, Psycho. Pour lui c'est comme une révélation, il veut à tout prix faire ce film, malgré les remontées négatives de tout Hollywood. Qu'à cela ne tienne, il financera lui-même le film.
À ses côtés, sa femme Alma, l'épaule, l'assiste, l'écoute, et subit les caprices du génie, toujours dans l'ombre.
"Hitch" est dans son trip, il s'imprègne du personnage, il reste dans une espèce de délire paranoïaque contre les femmes, et il délaisse un peu la sienne, qui se fait courtiser par un scénariste assez minable...


On entre, avec ce film, dans la vie d'Hitchcock, mais aussi dans celle de sa femme à qui il en a fait voir des vertes et des pas mûres, on entre dans les coulisses de "Psychose", plein d'anecdotes de tournages présentées ou revisitées dans le film.
Les acteurs sont excellents, d'une part très bien choisi pour la ressemblance avec les vraies personnes (je pense notamment à James d'Arcy qui joue un Anthony Perkins bluffant et à Scarlett Johansson qui a une certaine ressemblance avec Janet Leigh.
Sans oublier bien sûr Anthony Hopkins, méconnaissable en Hitchock !
Ça m'a aussi donné envie de revoir "Fenêtre sur cour", car ce thème est très présent dans le film.
Le film rend bien sûr hommage au réalisateur, mais surtout à sa femme, sa muse, sa partenaire.
Je n'en dis pas plus, ce sera à vous de savourer ;)


2 commentaires:

  1. Ah j'avais entendu dire que Hopkins en avait pas branlé une pour le rôle, et que seul le maquillage sauvait un peu le truc. Je na sais pas si j'irais le voir sinon, les biopics et moi... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah quand même, si, à moins que Hopkins ne soit naturellement comme ça dans la vie, bien sûr...

      Supprimer