lundi 18 août 2014

Réalisme fantastique

 

Il y a plusieurs mois, j'ai lu Le Matin des Magiciens, Introduction au réalisme fantastique, de Louis Pauwels et Jacques Bergier, en Blanche de chez Gallimard (oui, oui, l'édition originale de 1960 !)
Cela faisait bien 15 ans que je l'emmenais de bibliothèque en bibliothèque (j'ai déménagé pas mal en 15 ans...) et au printemps dernier, je me suis dit que je devais être prête pour le lire.

Pas facile de résumer ce livre... Il découle en fait de recherches effectuées par Pauwels et Bergier sur toutes sortes de phénomènes et d'histoires qui sont d'habitude écartés par la science. Et justement, c'est un peu le but de l'ouvrage : ouvrir les esprits, faire en sorte de ne rien rejeter par a priori, que ce soit l'alchimie ou les phénomènes dits paranormaux, entre autres.
Même si tout n'est pas à prendre au pied de la lettre, la démarche est ainsi on ne peut plus louable. En effet, pourquoi dire catégoriquement que quelque chose est impossible si on ne l'a même pas étudiée ? Ce n'est pas très scientifique.
Bien sûr croire dur comme fer à tout phénomène étrange est aussi un danger, mais rien n'empêche justement d'y appliquer une méthode d'analyse afin de déterminer le "réalisme" d'un phénomène, qu'il semble fantastique ou non.
Imaginez, au Moyen-Âge, quelqu'un qui tenterait d'expliquer la physique quantique à ses congénères... il finirait certainement sur le bûcher (un chat mort et vivant à la fois, c'est de la sorcellerie, mon cher, ni plus ni moins !) Et pourtant...

Voilà, ce livre a pour vocation d'éveiller la conscience et d'ouvrir les esprits. À ce titre, cet ouvrage est pour moi très proche de la série "The X-Files" où on voit un Mulder qui gobe un peu trop tout ce qu'il voit et une Scully (RIP Caroline Beaune, voix française de Gillian Anderson) qui ne croit rien... mais qui, au fil de la série, s'ouvre et évolue, bien mieux que Mulder, grâce à son esprit scientifique.
Notons au passage que la revue "Planète" (dont j'avais feuilleté quelques numéros étant enfant) est une sorte de suite au Matin des Magiciens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire