mercredi 29 janvier 2014

Comment devient-on cannibale ?

"Hannibal Lecter, les origines du mal", de Peter Webber et  Pietro Scalia, avec Gaspard Ulliel, Gong Li, Rhys Ifans, Dominic West, etc. est tiré d'un des romans de Thomas Harris.
Comme son titre l'indique, le film raconte la genèse du cannibale Hannibal Lecter, protagoniste des romans et films "Dragon rouge", "Le Silence des agneaux" et "Hannibal".

1944, en Ukraine, la famille Lecter doit rapidement quitter son château car les nazis approchent. Ils se réfugient dans un chalet. Suite à un bombardement tous les adultes sont tués, il ne reste que le jeune Hannibal et sa petite sœur Mischa.
Bientôt, une bande de mercenaires s'emparent des lieux. Mais c'est l'hiver et ils n'ont rien à manger. Ils envisagent alors de manger les 2 enfants. C'est Mischa qui sera dévorée en 1er.
Hannibal s'en sort... Quelques années plus tard on le retrouve au château, qui est devenu un orphelinat, d'où il s'enfuit pour rejoindre son oncle et sa tante en France. Son oncle est mort un an plus tôt, il se retrouve donc avec sa tante, Lady Murasaki, qui elle aussi a perdu toute sa famille à Nagasaki.
Hannibal est très doué et entreprend des études de médecine. Mais son but véritable est de retrouver les assassins de sa sœur.

Très différent évidemment des 3 autres films, celui-ci est porté par Gaspard Ulliel qu'on pourrait vraiment croire psychopathe ou sociopathe. Dommage qu'il ne ressemble pas à Anthony Hopkins (finalement il serait plus proche d'un Ralph Fiennes jeune). Dommage aussi que le doublage soit quelque peu massacré (pour un film en partie français, ça craint...)





4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci ;) C'était du tout cuit dans le bec :p

      Supprimer
  2. Huhu !
    Pas regardé en VO du coup ?
    Ca fait comme "inglorious bastard".... jamais vu en VF totalement mais je pense que ça doit perdre complètement son intérêt. C'est justement ça qui est chouette dans ce film, quand ils switchent dans les différentes langues. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas en VO, mon homme n'en profiterait pas. Mais c'est sûr que lors des changements de langue, si c'est toujours en français, c'est nul.
      Il existe le même problème en VO. Dans "Hannibal", les Italiens, en Italie, parlent tous en anglais (celui-là on l'a vu en VOST) entre eux, ça rend pas bien du tout.

      Supprimer