samedi 9 juin 2012

A People and a Nation and Vampires

Mon titre ci-dessus fait référence à 2 ouvrages, pour vous en présenter une autre, que je viens de lire, et dont je vous ai parlé récemment ici, Abraham Lincoln, Vampire Hunter, de Seth Grahame-Smith, aux éditions Grand Central Publishing.
Seth Grahame-Smith a écrit, auparavant, un autre roman, intitulé Pride and Prejudice and Zombies (Orgueil et préjugés et zombies), roman reprenant Orgueil et préjugés de Jane Austen, en y incluant des zombies, entre autres.

Abraham Lincoln, Vampire Hunter nous montre en quelque sorte l'histoire des États-Unis (et bien sûr surtout la période de la vie de Lincoln), mais à la sauce vampires... d'où mon titre, car A People and a Nation est un célèbre livre d'histoire américaine.


Dans ce roman, basé sur son journal intime secret, Lincoln décide d'éradiquer les vampires des États-Unis à la mort de sa mère, qui a contracté une maladie mortelle inoculée par un vampire.
On apprend que les vampires sont nombreux et qu'ils cachent assez bien leur existence, ils prônent l'esclavage, car c'est un moyen pour eux d'avoir du sang à volonté.
On apprend aussi que si les Natifs ont été pris pour des sauvages, c'est aussi à cause des vampires.

Bref, toute la période de la vie de Lincoln, plus quelques anecdotes la précédant et lui succédant, est revue et corrigée. C'est très intelligemment fait, comme une biographie, alternant récit du narrateur, parties du journal et autres lettres et discours.

Apparemment, il est sorti en français aussi, sous le nom de Abraham Lincoln, chasseur de vampires, chez Eclipse mais pas encore en poche.

Le film devrait sortir en France le 8 août ; malheureusement, dans le casting d'All*ciné, je ne vois pas d'acteur pour Poe... :(.
Mais bon, dans le livre, à chaque apparition il est présenté comme un boit-sans-soif, alors :'(




4 commentaires:

  1. Alooooooors (j'espère que tu verras ce com' tardif)
    je l'ai finit hier (oui parce que j'ai eu du mal à tenir le rythme sur la fin, la période sur la guerre contre les sudistes j'ai un peu décroché) et j'ai été super étonnée que de bout en bout le film ne reprenne RIEN du livre. C'est comme si ils avaient prit 4 persos du roman (Abe, Speed, Henry et Mary Todd) et la trame des vampires et fait une toute autre histoire pour le cinéma. Très curieux. Cela dit, j'ai trouvé le film bien en lui même, et j'ai put lire le livre derrière comme si je lisais une autre histoire. Je n'ai donc pas eu l'effet "doublon".
    Du coup, la couv' qui reprend une image du film (pour mon édition) avec Abe (jeune de surcroît)sur le toit du train en folie (ne serait-ce pas l'affiche d'ailleurs ?) ne correspond à... aucun moment du livre.
    Très très curieux !
    Bon cela dit c'était très bien, très prenant (oui donc sauf la fin je sais pas pourquoi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait plus vendre quand y'a l'affiche du film je pense :p

      Mais oui effectivement, il y a eu pas mal de coupures faites pour le film (notamment le tout début, les passages avec Poe, etc.) et des ajouts (la cascade du train,...)
      On retrouve tout de même certaines choses du livre, mais l'essence même du roman : mêler toute l'histoire des USA aux vampires, n'y est pas, de même que toute l'ascension de Lincoln à la tête du pays, c'est complètement éludé dans le film.

      Supprimer
  2. Vouais... et en même temps, c'est un peu là que j'ai décroché... Je sais pas si c'est parce que c'est pas "notre histoire", mais du coup les alliances et mésalliances politiques entre untel et untel, déjà qu'en France et dans le présent ça ne m'a jamais passionné, alors le siècle dernier aux USA... Si le film veut être un divertimento, ils devaient s'asseoir là-dessus. Du coup, c'est sur, au temps pour le coté culture générale. Ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que ça parle plus aux Américains. Moi j'ai étudié la civi US à la fac, donc ça me parlait un peu aussi ;)

      Supprimer