mercredi 12 mars 2014

Inspiration macabre


J'ai lu Léviatemps, de Maxime Chattam, aux éditions Pocket.
C'est l'histoire d'un écrivain à succès de la fin du XIXème siècle, qui a décidé de changer de vie : il a quitté sa femme et sa fille et est venu s'installer dans les combles d'une maison close pour y écrire un roman policier.
L'intrigue se passe pendant l'Exposition universelle de 1900. Alors qu'il cherche en vain l'inspiration pour son roman, Guy de Timée est confronté à une mort terrible : l'une des filles de la maison, Milaine, est retrouvée morte devant la porte, dans une posture effrayante. Très certainement un meurtre.
Comme la police semble ne pas trop enquêter et en tout cas étouffer l'affaire pour ne pas faire fuir les visiteurs de l'Exposition, Guy et une amie de la victime, Faustine, vont enquêter, accompagnés par l'un des clients et confident de Milaine, Martial Perroti.
Guy voit dans ce meurtre, qui s'avère en fait être une série de meurtres, une aubaine, un puits d'inspiration pour son roman, et il utilise ses facultés d'empathie et d'analyse pour cerner le profil du tueur, comme il le ferait pour un de ses personnages.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans le vif du sujet, parce que justement au début ce n'était pas très vif. Mais dès que l'action débute, on est entraîné dans l'histoire et on s'accroche aux personnages. La fin par contre est un peu trop rapide à mon goût, elle aurait méritée d'être plus détaillée, ou mieux amenée.
Je lis la suite bientôt (Le Requiem des abysses).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire