lundi 18 mars 2013

Les Mystérieuses Cités d'Oz

Oui, c'est vrai, j'avoue, je n'ai jamais lu Le Magicien d'Oz... j'ai vu certes quelques épisodes du dessin animé quand j'étais petite et quelques extraits de diverses comédies musicales, mais l’œuvre au complet en elle-même non. Quoi qu'il en soit, je me suis déjà renseignée sur le sujet lorsqu’un certain Henry Gale a dit s'être retrouvé sur une mystérieuse île pendant un voyage en ballon... dans "Lost". Comme une partie de la communauté fan de la série, j'avais fait quelques recherche sur Le Magicien d'Oz auquel cette série faisait ici référence...
Mais ça viendra, promis, je lirai un jour le livre.
Bref... nous avons vu le film "Le Monde fantastique d'Oz", de Sam Raimi, avec James Franco, Michelle Williams, Mila Kunis, Rachel Weisz, Zach Braff, Joey King, etc.
Oz (Oscar Diggs de son vrai nom) est magicien... ou plutôt non, un illusionniste, qui va de ville en ville avec un cirque. Alors qu'il est au Kansas, après une représentation plutôt ratée, il après que la femme qu'il aime va en épouser un autre. À ce moment débarque une brute épaisse et jalouse qui veut casser la jolie figure d'Oz. Celui-ci prend la fuite dans une montgolfière, mais regrette bien vite car il est pris dans une tornade...
Ses prières semblent exaucées quand il se retrouve dans un pays chatoyant... Il rencontre une jeune femme, Theodora, qui dit être une sorcière, mais gentille ; elle lui dit surtout qu'il doit être le magicien de la prophétie, celui qui fera régner la paix sur... le pays d'Oz.
Égocentrique et cupide, Oz accepte cette prophétie, d'autant plus qu'elle le fait roi et possesseur des trésors du royaume... s'il tue la méchante sorcière. Ce qu'il s'apprête à faire quand...
Alors là bien entendu, je ne vous dis pas la suite.


Ce film est une sorte de préquel à l'histoire qu'on connaît de Dorothy, du lion peureux (qu'on aperçoit), de l'épouvantail (dont on voit des congénères) et de l'homme en fer blanc (dont on devine la provenance).
Un conte de magicien et de sorcière, avec le Bien et le Mal qui s'affrontent, mais en somme où est vraiment le Bien, où est vraiment le Mal ?
L'ambiance est très appropriée à l'histoire, le rendu esthétique est très bon (et même en 2D, ça rendait bien) ; un côté un peu vieillot tout à fait à sa place, des ombres chinoises, et d'assez bons effets spéciaux.

On passe un bon moment, surtout si on a gardé une âme d'enfant ;)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire