lundi 17 février 2014

La victime et le détective


J'essaie, tant que mes moyens me le permettent, d'agrandir toujours ma collection Edgar Poe, et quand je suis au courant qu'un livre sort à propos de lui, je me le procure.
Il y a pas mal de temps est sorti Sombre présage, d'Heather Graham, aux éditions Mira. Et je vous avoue que lorsque je me suis aperçue que Mira appartenait à Harlequin, j'ai un peu tiqué, et donc je n'ai pas lu le roman tout de suite.
J'ai fini par le lire (ça a mis du temps) en le commençant avec un certain a priori. Alors certes, c'est plus axé roman policier que les Harlequin, mais quand même...
Bref...

Il s'agit de l'histoire d'une jeune femme riche, Geneviève, qui s'inquiète pour sa mère. En effet, le président d'une association dont elle fait partie s'est fait empoisonner. Et la police pense qu'il y a peut-être un lien avec cette association... qui est centrée sur Edgar Poe ; tous les membres en sont des passionnés.
Geneviève a été victime d'un enlèvement quelques temps plus tôt, et elle a été sauvée par une femme, Leslie, qui est morte à sa place, et par Joe Connolly, un détective privé (amoureux secrètement de Leslie).
Geneviève, amoureuse de Joe et inquiète pour sa mère, engage le détective pour qu'il éclaircisse cette histoire...
Geneviève et Joe s'aperçoivent peu à peu qu'ils entendent des fantômes...
Si on enlève le côté romance entre les 2 personnages principaux, si on enlève les quelques erreurs sur Poe, si on enlève surtout toutes les répétitions (les protagonistes ne cessent de se poser toujours et encore les mêmes questions) et si on oublie le fait que ces 2 personnages centraux alternent le vouvoiement et le tutoiement sans raison (mais ça, ce doit être parce que la traductrice a fini par décrocher aussi, peut-on lui en vouloir ?), si on ne parle pas, par ailleurs, du dénouement de l'intrigue, la roman est pas mal... Bon OK, du coup, il ne reste plus grand chose. Mais voilà même avec le peu qu'il y a, on est déçu par la fin.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire