vendredi 27 avril 2012

Partie d'échecs ?

Le Tableau du maître flamand d'Arturo Pérez Reverte, en Livre de Poche, est un thriller artistique. Pourquoi artistique ? Parce qu'il parle, comme son nom l'indique, d'un tableau de maître, Pieter Van Huys, "La Partie d'échecs" et son héroïne est une restauratrice de tableaux. Son ami et confident est antiquaire, son ex est historien de l'art et sa meilleure amie dirige une galerie d'art.
L'héroïne, Julia, découvre que le tableau en question, qu'elle doit restaurer pour une vente aux enchères, cache une inscription mystérieuse en latin : "Qui a tué le cavalier ?". Habituée depuis toute petite par César, son ami l'antiquaire, à des chasses au trésor, ce nouveau mystère n'est fait que pour l'enthousiasmer... mais très vite, il lui fait peur aussi, car elle découvre qu'elle n'est pas la seule à la recherche d'infos sur ce tableau... Son ex, en a d'ailleurs apparemment fait les frais : mort d'une manière suspecte dans sa baignoire...
Alors que cette histoire va certainement faire augmenter la mise à prix du tableau, Julia, César et un dénommé Muñoz, joueur d'échecs prodige mais renfermé, vont enquêter presque à l'intérieur du tableau ; ils pensent en effet que la clé se trouve dans la partie représentée dans la toile...


Si vous aimez les mises en abyme, vous allez aimer ce livre : des tableaux dans le tableau, des miroirs, des faux-semblants, une partie d'échecs dans une partie d'échecs dans une partie d'échecs, des récits dans le récit (Alice au pays des merveilles, Peter Pan, "Le Joueur d'échecs de Maelzel",...), bref, il ne manque plus qu'un labyrinthe et tout y est et finalement, le labyrinthe est peut-être bien le roman lui-même ;)

Les deux seuls défauts de ce roman :
- L'auteur digresse parfois trop longuement, si bien qu'on perd un peu le fil ; il m'est arrivé souvent, dans ces lignes là, de finir par penser à autre chose :p
- Tous les protagonistes fument, et c'est très gênant toute cette fumée :D


10 commentaires:

  1. Je n'aime pas ce genre de frissons, et rejette la cigarette pourtant si tentante pour un ex gros-fumeur, qui a gardé son côté gros... Mais, pour finir ce commentaire, le sujet me plait beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le sujet est passionnant, aussi bien celui de l'art que celui des échecs ;)

      Supprimer
  2. je vois que tu es blonde!!!!lol
    je lis le langage secrets des fleurs,plus romantique....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai changé un peu ;)

      Le langage secret des fleurs, à oui ça me semble plus doux effectivement ;)

      Supprimer
  3. tu es sure qu'ils ne fument que des cigarettes parce que pour rentrer dans un tableau .................

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, ça c'est les effluves de solvants utilisés pour enlever le vernis, je pense :D

      Supprimer
  4. loll vive les flamands loll ici on en a pleins :) ok je sors ...pour le moment je n'achète plus de livres je les donne ... si la poste était pas aussi cher en frais d'envoi je t'enverrais tout mes thriller ...
    bisous et bonne soirée , bon we

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais sûrement pas la place de les ranger :p ;) Bon weekend :)

      Supprimer