jeudi 24 novembre 2011

Lame(s)

"Blade", de Stephen Norrington, avec Wesley Snipes, N'Bushe Wright, Kris Kristofferson, Stephen Dorff, Donal Logue, etc., de 1998 est un film de vampires. Il fait partie des film sûrement assez connus mais que je n'avais encore jamais vu.
Blade, c'est le surnom donné à un homme mi-homme (il supporte la lumière du soleil et vieillit) mi-vampire (il a leur force et doit boire du sang, ou s'injecter un sérum) ; il est ainsi car sa mère alors enceinte fut mordue par un vampire.
Depuis qu'il a découvert qui il était et grâce à l'aide de Whistler, un homme qui le soigne et qui lui fabrique des armes spéciales contre les vampires (épée, flingues, balles en argent,...), Blade cherche qui a fait de lui ce qu'il est et veut éradiquer les vampires.
Mais voilà, ces temps-ci, eux qui avaient tendance à se fondre dans la masse, semblent se montrer un peu trop... C'est un certain Deacon Frost, vampire ex-humain qui est à l'origine de tout cela... Frost veut que sa "race" domine la Terre...


Je n'étais pas emballée à l'idée de regarder ce film, mais finalement, ça va. C'est un film sur les vampires, quoi... :p les effets spéciaux sont plutôt bien pour l'époque et Snipes pas si nul que je pensais :D.
Je pensais que l'argent c'était contre les loups-garous, mais après tout, c'est du cinéma :D ils disent bien ce qu'ils veulent... Je n'ai encore jamais rencontré de vampire ou de loup-garou (enfin, pas à ma connaissance) pour lui demander s'il était bien allergique à l'argent :D
Ce que j'ignorais, c'était que Blade venait de l'univers Marvel...

Ah, un truc que j'ai bien kiffé : la bonne vieille techno de derrière les fagots, ça c'est coooool !





Passons maintenant à "Blade 2", de Guillermo del Toro, toujours avec Wesley Snipes, Léonor Varela, Ron Perlman, Kris Kristofferson, Norman Reedus, Luke Goss, etc.
C'est donc bien évidemment la suite de "Blade" : 3 ans après, Blade retrouve Whistler (qu'on croyait mort dans le 1) prisonnier des vampires dans un pays de l'Est. De retour, il lui injecte un sérum qui le fait redevenir humain.
Blade a un nouvel assistant, Scud, qui lui fabrique son armement.
Blade a aussi un nouvel ennemi, et ce sont les Vampires qui le lui apprennent : le virus qui fait devenir Vampire a muté pour donner une nouvelle race qui boit le sang des Vampires et les transforme... Ce sont des sortes de Goules ou de sangsues à l'apparence peu ragoûtante...
Ainsi, Blade et une mini armée de Vampires (au départ entraînés pour le tuer) partent à la chasse pour éradiquer cette  nouvelle espèce de prédateurs.

Film de 2003, les effets spéciaux sont mieux que dans le 1er, même si l'on ressent un peu l'effet jeu vidéo dans certaines scènes de combat.
On ressent aussi une légère influence de "Matrix", dans quelques chorégraphies.

Bien que l'intrigue soit différente du 1er, la construction du film en est pourtant assez similaire, avec un twist (plutôt prévisible) en plus tout de même.

Par contre j'ai moins aimé la musique de celui-ci, un mélange de rap, hip-hop, rock et techno, un peu cafouillis.





"Blade Trinity", c'est le 3ème opus de cette saga. Réalisé par David S. Goyer, avec Wesley Snipes, Jessica Biel, Ryan Reynolds, Dominic Purcell, Kris Kristofferson, Parker Posey, etc.

Des vampires ont retrouvé le tout 1er vampire, le vampire parfait, Dracula, dit Drake... Ces premiers piègent aussi Blade en se servant d'humains déguisés en vampires pour le faire arrêter par la police. Le FBI, pendant l'assaut, tue Whistler .
Blade, prisonnier, les vampires, qui contrôlent la police, n'ont plus qu'à venir le chercher. Mais c'est sans compter sur 2 nouveau chasseurs de vampires, Abigaïl Whistler (fille de son père) et Hannibal King, ancien humain, ancien vampire, à nouveau humain, qui viennent le délivrer.
Avec cette nouvelle équipe, Blade va devoir retrouver Drake, car avec lui les vampires comptent recréer une race parfaite (ie : des vampires qui supportent la lumière du Soleil).

On regrettera un méchant qui ne l'est pas assez, j'aurais préféré qu'il ait sa forme monstrueuse tout le long du film plutôt que celle de... euh... Dominic Purcell.
L'enjeu n'est pas assez aiguisé, on se perd un peu en bagarres et en poursuites et l'intrigue n'est pas assez creusée.
Le personnage de King apporte un humour bizarre, mais finalement, ça va plutôt bien avec le film qui, sinon, manquerait largement de piment.


8 commentaires:

  1. Ah c'est sûr, mais au moins, quand un vampire meurt, y'a pas de sang partout...

    RépondreSupprimer
  2. on dirait bien que les vampires se democratisent et qu'ils deviennent multiraciaux !

    RépondreSupprimer
  3. Du moment qu'il y a du sang rouge à l'intérieur, les vampires saignent tout le monde... et transforment tout le monde. Pas de différence ! Pas de racisme ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Mouais cette trilogie ne m'a jamais tentée et ne me tente pas plus maintenant. Je reste avec mes deux classique : Entretiens et Dracula de Coppola... XD

    RépondreSupprimer
  5. Ah c'est sûr que c'est un autre style !:p

    RépondreSupprimer
  6. moi j'ai vu les 3 ! il y a aussi la serie avec un autre black pour faire Blade ... moi je trouve que ça va ces films ... la série aussi je préfère ça au twiligth par exemple ...
    bisous
    demain je parle des maisons hantées ...mais ... de la vente des maisons hantées :)))

    RépondreSupprimer
  7. Ah je ne connais pas la série. Et c'est sûr que je préfère largement Blade à Twilight :D

    RépondreSupprimer