jeudi 15 décembre 2011

L'enfer chez les fous


"Dante 01", de Marc Caro, avec Lambert Wilson, Linh-Dan Pham, Simona Maicanescu, Dominique Pinon, Gérald Laroche, etc. est un film au début prometteur, portant bien la patte de Caro.
Dante 01 est une station spatiale pénitentiaire pour criminels psychiatriquement malades, qui orbite autour de Dante, une planète infernale : sa surface est perpétuellement en fusion.

Deux nouveaux arrivants sur cette plateforme : une neuro-biologiste, Elisa, et un prisonnier inconnu que les autres "pensionnaires" se mettent à appeler St George. St George ne dit rien, il est complètement perdu. Personne ne sait vraiment qui il est, mais il est soupçonné d'un meurtre multiple. Les deux autres médecins de la base, Perséphone et Charon, accueillent Élisa très différemment l'une froidement l'autre plus chaleureusement ; St George intrigue beaucoup Perséphone, Charon semble assez attiré par Élisa et Perséphone se trouve en désaccord avec les méthodes et les expériences d’Élisa.
Du côté des prisonniers, des clans se forment aussi : les pro César (le "chef"), et les pro-St George qui semble avoir un don de guérison...
Élisa commence ses expériences et injecte à un prisonnier dangereux de la nanotechnologie censée modifier son ADN. Il souffre, et St George en le voyant à une réaction très bizarre...

Comme je le disais : début prometteur, mais le film ne tarde pas à s'étirer en longueurs et on n'avance pas tellement, pour arriver à une scène finale qui s'étiiiire encore plus, une scène bien trop longue et trop lourde, une fin parsemée de références bibliques.
Bref, dommage.


7 commentaires:

  1. moi je dingue et c'est de famille mais l'enfer c'est les autres bien sur :)))))
    y'a plus qu'a voir le film .... les portes du pénitentier vont bientôt se fermer ...
    je chante faux mais vu le déluge dehors je peux :))
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. Linda : Oh tu sais moi Johnny... :p

    Le Chant : Surtout vers la fin, oui ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bin, un peu oui... (surtout que dans le flm il dit 5 mots : "La lumière" et "Je sais pas"...)

    RépondreSupprimer
  4. Ah dommage... j'aime beaucoup l'univers de Caro. je n'avais pas entendu parlé de celui là. Mais je suis restée un peu circonspecte devant la cité des enfants perdus... Donc si celui là est carrément chiant...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien aussi cette "ambiance Caro", surtout celle de la Cité des enfants perdus en fait, dans l'espèce de phare-prison... Au début on retrouve vraiment cette ambiance, par les acteurs, d'une part, mais aussi par les décors... Et puis ça s'effiloche...

    RépondreSupprimer