lundi 19 décembre 2011

Subir ou trahir

"Les Lyonnais", d'Olivier Marchal, avec Gérad Lanvin, Tchéky Karyo, Dimitri Storoge, Olivier Chantreau, Patrick Catalifo, Daniel Duval, Valeria Cavalli, Lionnel Astier  etc., c'est l’histoire d'Edmond Vidal, dit Momon. Il a une soixantaine d'années et lorsque son ami d'enfance, Serge, réapparaît après 13 ans de cavale, sa vie devenue paisible prend un nouveau tournant.
Il faut savoir que Momon a commencé sa "carrière" très jeune. Encore ado, il se fait choper, avec Serge, pour le vol d'un cageot de fruits. 6 mois de prison. 6 mois pendant lesquels il va faire la connaissance de bandits, de vrais bandits. A sa sortie, il est vite embrigadé dans un gang qui fait de gros casses, un gang protégé politiquement.
Quand son premier enfant naît, il décide de quitter ce gang, mais le boss n'est pas d'accord, et pour le lui faire comprendre, on met en danger sa famille. C'est là qu'avec Serge, ils décident de monter leur propre bande : le gang des Lyonnais.
Mais ça c'est le passé de Momon. Il a promis à Janou, sa femme, de tout arrêter il y a plusieurs années ; mais le retour de Serge, qui l'a toujours protégé auparavant, va tout bouleverser : Serge est en tolle, en isolement et Momon met en place un plan pour le faire sortir de là, puis le cache.
Ce qu'il ne sait pas c'est que Serge a un gros malfrat à ses trousses, à qui il doit de l'argent.
Momon se retrouve donc avec la police à ses basques, et un gang, voire 2, spécialisés dans la came, qui veulent retrouver son ami à tout prix. Sa famille est à nouveau en danger...
Momon a été élevé dans la loyauté et la fidélité : il va tout faire pour protéger son ami...


Un film tiré du livre d'Edmond Vidal lui-même (et d'Edgar Marie) Pour une poignée de cerises, une histoire vraie donc, adaptée au cinéma, sous forme de flash back mettant en place pour nous la vie mouvementée de Momon.
Subir ou trahir : car les méthodes de la police, à l'époque, n'étaient pas tendre pour faire parler les voyous. Mais quand on n'est voyou, ça n'empêche pas d'avoir un code d'honneur,... ou pas.
Le film est donc basé sur l'amitié, la loyauté et la fidélité, qui n'est donc pas incompatible avec la roublardise, le vol et le meurtre...
Dur mais juste, le film pointe aussi sur le fait que la prison, chez les jeunes, n'est pas forcément la meilleure solution ; trop influençables, ils font plus de mauvaises rencontres que de bénéfiques. C'est en tout cas ce que signifie aussi le titre du livre.
Belle photographie, flash back nombreux mais pas encombrants. A voir.

8 commentaires:

  1. pas vu je fini de regarder la série medium ... et j'ai regarder une deuxième fois le film "the thing " le recent j'ai revu l'ancien juste avant ... si j'en ai assez des zombies , les aliens j'aime toujours :))
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. Et les zombies aliens ??? :p :D
    T'imagine le film ! "L'invasion des aliens zombies" :D

    RépondreSupprimer
  3. Ah, ça me branche bien, ça, et puis Gérard Lanvin, grrrrrr......

    RépondreSupprimer
  4. Oui et puis il est assez sexy encore :p ;)

    RépondreSupprimer
  5. mdrrr aliens zombies .... c'est pas deja fait? hier soir j'ai regardé cette en VF aliens contre cowboys je trouve toujours la fin triste mais j'aime bien l'idée ...
    cowboys zombies alors ... je sais pas j'accroche plus aux zombies ...je serais méme pas dire pourquoi ....
    là je vais re-re-re-garder Adams Family , j'aime bien le voir près de noel :))
    ça doit étre un des films que j'ai le plus vu ....

    RépondreSupprimer