mardi 6 décembre 2011

Le crime parfait ?


"La Faille", de Gregory Hoblit, avec Anthony Hopkins, Ryan Gosling, Rosamund Pike, Billy Burke, etc. est un film, pendant à "Que justice soit faite", qui montre les injustices de la justice... ses failles.
Ted Crawford est un ingénieur en aéronautique, et il détecte n'importe quelle faille mécanique. Quand il découvre que sa femme le trompe, il décide de la tuer. Ce qu'il fait
Quand Rob Nunally, flic négociateur dans les cas de prise d'otages, arrive, il s'aperçoit que la femme qui est à terre est sa maîtresse. Ted le savait, il avait tout manigancé. Rob perd la tête et frappe Ted, avant d'apprendre que la femme est encore en vie.
Ted avoue le crime.
William Beachum, jeune procureur adjoint qui va se faire engager dans un cabinet d'avocats privé, est mis sur cette affaire. Elle lui semble très simple, les aveux ayant été faits.
Mais très vite, il va s'apercevoir que ce Ted Crawford est vraiment très malin, et qu'il joue avec la justice et les lois comme il joue avec ses fabrications maison :


Il a trouvé une faille et s'y est engouffré pour son propre plaisir sadique, et au désespoir de Nunally et de Beachum...
Beachum, qui est un battant, ne se laisse pas faire et met sa carrière en jeu pour tenter de rendre le justice...

Thriller judiciaire bien pensé, Anthony Hopkins est génial dans ce genre de rôle.
Là encore on voit les défauts de la justice qui, si on s'y penche un peu, peuvent faire passer le pire des coupables en parfait innocent.
On y voit aussi l'ambition et l'orgueil se faire rattraper par la morale et l'humanité.

8 commentaires:

  1. oui moi aussi j'avais bien aime!
    et j'aime bien hopkins en général , the rite aussi
    coucou nouvelle connexion .... pour le moment ça va ...mais comme chaque fois que c'est nouveau , c'est ok ...on verra avec le temps ....

    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. j'aime bien Hopkins comme acteur, il est toujours très tourmenté dans ses films

    RépondreSupprimer
  3. Mab : ;) Moi aussi :)
    Linda : Ah lala vive le progrès !
    Maé : Très mystérieux aussi :)

    RépondreSupprimer
  4. Tant que c'est du cinéma, la justice peut se tromper!!

    RépondreSupprimer
  5. Le problème, c'est que là elle ne se trompait pas, tout le monde savait qu'il l'avait tuée, mais il jouait avec les lois et leurs failles, et on ne pouvait rien faire contre lui !

    RépondreSupprimer
  6. Il fait bien peur Papy Hopkins sur l'affiche ! :o)
    Sinon ça à l'air bien chouette comme scénario. :p

    RépondreSupprimer
  7. Le ire, c'est que ça pourrait bien arriver pour de vrai !

    RépondreSupprimer